top of page
Rechercher
  • Claire

Dialogues autour du Tableau Bonheur : chapitre 3, m'occuper de mon corps


Mon corps, mon véhicule terrestre,

Il est indispensable pour pouvoir vivre notre expérience sur Terre

Il a des besoins : manger, boire, bouger, dormir

- Manger et boire : pas n’importe quoi…

On n’irait pas mettre n’importe quoi dans le réservoir de notre voiture, et bien pour notre corps c’est pareil. Il a besoin de carburants de bonne qualité et équilibrés. C’est important pour qu’il puisse fonctionner correctement. Tout le fonctionnement de notre corps repose sur des réactions chimiques très pointues, alors si on ne lui donne pas les composants dont il a réellement besoin, il doit constamment s’adapter et ça finit par poser des problèmes.

- dormir : c’est sur ce temps qu’il répare les avaries de la journée, aussi bien physiques que psychologiques et émotionnelles.

- bouger, dans le respect de notre corps.


Il est équipé de capteurs : nos 5 sens.

Ces capteurs sont destinés à recevoir des informations venues de l’extérieur, mais ils sont aussi là pour nous nourrir, autrement que par la simple nourriture, et en plus ils nourrissent nos trois composantes : notre corps bien sûr, mais aussi notre esprit et également notre âme.

Le problème est que souvent, nous utilisons nos 5 sens de façon inconsciente, ou sans porter attention à ce qu’on fait, machinalement en fait. Du coup ils ne nous apportent pas les bienfaits dont ils sont porteurs, et créent même de la frustration en nous, à tous les niveaux.

Nous devons réapprendre à utiliser nos 5 sens de façon consciente et responsable, aussi bien dans la réception que dans l’émission, réapprendre aussi bien à recevoir qu’à donner avec chacun de nos 5 sens.


Le toucher :

Je prends un peu de crème ou d’huile dans l’une de mes mains et je l’étale avec douceur sur une partie de mon corps (jambe, avant-bras, ventre).

Pendant ce mouvement je mets ma conscience dans ma main pour ressentir le contact de ma peau, avec tous les capteurs qui sont dans ma main. Et je joue avec mes doigts en faisant varier la pression de chacun, leur mouvement. En fait je joue avec cet outil merveilleux qu’est une main, et j’explore les sensations que je ressens dans ma main. A l’extrême si je parviens à placer complètement ma conscience dans ma main, je peux même imaginer que le corps que je touche est celui de quelqu’un d’autre.

Et puis, je reprends un peu de crème ou d’huile, et à nouveau, je l’étale avec douceur sur une partie de mon corps (jambe, avant-bras, ventre).

Cette fois-ci, pendant ce mouvement, je mets ma conscience dans la partie de mon corps qui est sous ma main, pour ressentir le contact de ma main avec tous les capteurs qui sont sur ma peau. A l’extrême si je parviens à placer complètement ma conscience dans la partie de mon corps, je peux même imaginer que la main qui me touche est celle de quelqu’un d’autre.


L’odorat :

Respirer plusieurs flacons d'huiles essentielles, puis refaire une passe en fermant les yeux, pour deviner lesquels on sent. Au début, on peut partir avec des huiles très différentes, et puis en prendre des plus proches pour les discerner. On peut aussi faire cet exercice avec des fleurs, des graines, etc. Le loto des odeurs est une façon ludique de faire ce même exercice.

Et puis on peut associer une odeur avec une sensation agréable. Il suffit ensuite de se rappeler l'odeur (ou de la sentir) pour retrouver la sensation. C'est l’influence des mémoires => On peut associer un état positif à une odeur et y revenir en sentant cette odeur)


Le goût :

De même que pour les odeurs, on peut travailler son goût en variant les saveurs et en devinant, au goût, ce que l'on est en train de manger ou de boire.

Prendre le temps de mastiquer les aliments pour que leur saveur ait le temps de se développer en bouche. Mâcher 30 fois chaque bouchée, et veiller à n'avaler que lorsque notre bouchée est réduite en purée sans morceaux résiduel, dur exercice au début, mais salutaire pour manger en conscience. Et de plus il est bon de rappeler que notre estomac n'a pas de dents, et que la première digestion se fait dans la bouche, grâce à cette mastication qui mélange les aliments à la salive.


La vue :

s'exercer à voir les détails autour de nous : la petite fleur à moitié cachée, la fourmi qui grimpe le long de l'arbre, le nuage qui prend une forme particulière. ou en ville : imaginer que l'on va devoir décrire le détail de la scène qui se joue sous nos yeux, la succession des maisons, le détail des façades, les arbres et les gens présents.


Ouïe :

Localiser d'où vient ce chant d'oiseau et chercher à voir l'oiseau.

Écouter une musique douce et voir comment ça résonne en nous, puis une musique plus enjouée, puis une musique plus dure : prendre le temps d'observer l'influence de chacune de ces musiques sur notre vitalité et notre état d'esprit


Connaître l'influence de chacun de nos sens sur notre humeur et notre état d'esprit peut nous permettre de disposer de moyens simples pour influencer nous-mêmes notre humeur, et éviter de subir des sollicitations qui nous sont néfastes : en choisissant ce qui nous fait du bien, et en évitant ce qui nous plombe.





3 vues0 commentaire

コメント


bottom of page